Club Cyclo Momalle

Club Cyclo Momalle

Brève biographie

  

Jean Brankart, le "rouleur hesbignon" est né le 12 juillet 1930 à Momalle (Remicourt). Il fut  coureur cycliste sur route et piste entre 1953 et 1960.

Passé professionnel le 26 avril 1953, Jean Brankart ne tarde pas à obtenir ses premiers résultats.


Ainsi, dès 1954, il prend part au Tour de France, dont il termine 9ème, à 42 min du vainqueur Louison Bobet.

 

C'est aussi en 1954, lors du Grand Prix des Nations, que Jean Brankart devient le premier homme à dépasser les 40 km/h de moyenne sur une course cycliste... Malheureusement, quelques minutes plus tard, arrive Jacques Anquetil qui fait 22 secondes de mieux, et le prive ainsi d'une victoire dans ce contre-la-montre prestigieux.

 

Mais c’est l’année suivante, en 1955, que Jean Brankart va littéralement exploser et marquer les
esprits : Deuxième du Tour de France, dont il empoche 2 étapes (la 18° et la 21°, contre-la-montre), 3° du Grand Prix de la Montagne, 3° de Liège-Bastogne-Liège, 5° du Tour de Suisse, dont il enlève la 8° étape, 2° du Trophée Baracchi… Excusez du peu !

 

France tour de france photos history compare 4 20110713

Jean Brankart en compagnie de Louison Bobet, Charly Gaul , Raphael Geminiani

et Antonin Rolland durant la 19° étape (Pau-Bordeaux) du Tour 1955.

 

On peut encore se demander aujourd’hui si, avec une équipe mieux soudée, Jean Brankart n’aurait
pas privé Louison Bobet de son troisième Tour de France. En effet, "À l'époque, le leader était Ockers, explique-t-il. Il y avait des clans au sein de notre formation. Je n'ai pas été bien secondé, à l'inverse de Bobet. Dans l'étape Briançon-Monaco, je faisais partie d'une échappée de 17 ou 18 coureurs dont 4 Belges. A 1,5 kilomètre de l'arrivée, j'ai crevé et je n'ai reçu la roue de personne. J'ai dû me débrouiller seul, ils ne m'ont pas vu... m'ont-ils dit..."

 

Moins de 5 minutes d’écart, sur près de 4500 km !!! Mais on ne refait pas l’histoire...

 

En 1956, Jean Brankart devient Champion de Belgique de poursuite, titre qu’il reconduira en 1958 et 1959, année qui le verra également remporter le Grand-prix du Midi-libre et plusieurs criteriums.

 

En 1958, il finit également 2° du tour d'Italie, derrière Ercole Baldini, et devant Charly Gaul, Louison Bobet et Gastone Nencini. Il emporte le titre de meilleur grimpeur de ce Giro 1958.

 

En 1959, il finira encore 10° du Tour.

 

Le 12 juillet 1960, jour de son anniversaire, Jean Brankart, à bout de forces, abandonne dans le Tour de France et décide, sur ordre médical, d'arrêter le cyclisme.

 

Par la suite, c'est avec le club de cyclotourisme de Momalle qu'il continuera à assouvir sa passion.

 

Aujourd’hui, il a remisé sont vélo, mais il ne manque jamais le départ de la randonnée cyclo qui porte son nom et qui est organisée par le Club Cyclo Momalle !

 

 

 

 



27/12/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres